Ecologie et covoiturage : un couple qui marchent !

Utiliser un covoiturage pour voyager et faire un trajet avec un moyen très prisé par les français !

Trouver un covoiturage avec trajetalacarte.com


       

Le constat du marché français de covoiturage

Alors que le prix du carburant ne cesse de s’envoler, les Français se découvrent un nouvel hobbie avec le covoiturage. Ce système qui consiste à partager un véhicule avec d’autres passagers envahit de plus en plus notre quotidien. Le covoiturage régulier est un moyen de se déplacer facilement.

Le mouvement se répand jusque dans les collectivités et les entreprises qui sont aussi impliquées par les préoccupations écologiques liées aux transports individuels. Le covoiturage libre est l’ancêtre du covoiturage moderne.

Le développement et l’apparition d’un grand nombre de sites de covoiturage permettant de faciliter les recherches de passagers ou de rechercher un trajet. En outre, les trajets peuvent être réglés à l’avance. Un nouveau concept de covoiturage d’entreprise propose également le covoiturage domicile travail.

Les chiffres clés du covoiturage

Ce phénomène de société connaît un véritable succès en France. C’est le 1er réseau de « carpooling » le plus performant et efficace du covoiturage Europe. 30% des automobilistes ont déjà expérimenté le covoiturage.

Les études ne démontrent pas cependant, le pourcentage de réussite sur le long terme. Toutefois, 19% déclarent le faire de manière régulière selon Mediaprism. Interrogés sur le système de covoiturage, 84.6% des Français estiment que c’est le meilleur moyen de faire des économies financières sur le transport et 40% des utilisateurs pensent avant tout à un impact positif sur la préservation de l’environnement. Le chiffre le plus éloquent reste celui de Blablacar, le 1er site de covoiturage en France.

La barre des 10 millions de membres inscrits sur le site fut rapidement atteinte en 2015. On peut dire que la start-up française détient un monopole sur ce secteur avec plus de 180 millions d’euros de chiffres d’affaire.

Pas surprenant donc que les principaux concurrents de la start-up (Vadrouille covoiturage, Tawacovoiturage ou encore Covivo) peinent à sortir du lot. Les moins de 35 ans sont les plus motivés à utiliser le covoiturage. Les hommes sont également plus impliqués que les femmes à faire un trajet en voiture avec de parfaits inconnus.

Un véritable concurrent pour le transport

L’univers du transport en commun est complètement chamboulé par l’arrivée de ce phénomène. Le TGV désormais devenu trop cher n’est plus une solution exclusive pour les usagers. Les voyageurs français commencent à se détourner de ces moyens trop onéreux. Les baisses de fréquentation de la SNCF l’ont même poussé à se développer dans ce créneau pour diversifier son offre de transport.

En 2013, elle a racheté le site 123envoiture.com pour tenter de contrer l’ascension fulgurante de Blablacar, le site de covoiturage gratuit. Cependant, le covoiturage SNCF peine à se faire une place. Le covoiturage gratuit se résume en une simple participation aux frais de carburant et à l’entretien du véhicule.

Il ne s’agit donc pas pour le conducteur de faire des bénéfices, mais de diviser sa consommation personnelle entre plusieurs personnes bénéficiaires.