Comment choisir un adoucisseur d’eau sans sel ?

En matière d’adoucisseurs d’eau, tous les types ont le même but : réduire la dureté de l’eau afin qu’elle réponde aux normes de la consommation. Ils ont aussi le pouvoir de protéger les installations et les appareils ménagers. Deux grandes catégories d’adoucisseurs existent : avec sel et sans sel. Mais comment bien choisir son adoucisseur d’eau sans sel ? Suivez le guide. 

Adoucisseur sans sel vs adoucisseur avec sel

En utilisant un adoucisseur composé de sel, vous remplacez les ions magnésium et calcium. Ils passent dans des de la résine qui contient du sel et le processus se fait simplement. 

Avec un adoucisseur qui ne comporte pas de sel, c’est la polarité du magnésium et du calcium qui est modifiée. Cela passe par un système électromagnétique. Une autre technique peut être utilisée, il s’agit d’une injection de dioxyde de carbone directement dans l’eau. 

Les avantages de l’adoucisseur sans sel

Les avantages de ce type de fonctionnement sont nombreux. Parmi eux, nous pouvons citer :

L’écologie

Ces adoucisseurs d’eau ne contiennent pas de résine. C’est tant mieux car c’est une matière très difficile à recycler. Ils sont donc beaucoup plus écologiques que ceux comportant du sel. De plus, aucun autre produit chimique n’est utilisé. 

L’eau

Dans cette conjoncture, les minéraux, présents dans l’eau, sont préservés. C’est aussi une sécurité pour consommateurs. En effet, l’eau, même traitée, ne comportera aucun goût salé comme on peut le retrouver avec un adoucisseur avec sel.

Les économies

Vous allez faire des économies d’eau. Ce mécanisme sans sel évite la trop grande consommation. Comment ? Simplement en supprimant la phase de rinçage car les appareils ne reçoivent pas de matière saline. 

L’autonomie

Les appareils de ce type sont beaucoup plus autonomes que les autres. Il n’est pas nécessaire d’effectuer des contrôles réguliers pour vérifier le niveau de sel ou la détérioration des canalisations par exemple. 

Le design

Les nouveaux modèles bénéficient d’un design plus moderne et élégant que les anciens. Ils sont de plus en plus conçus de manière compacte pour pouvoir être manipuler et insérer plus facilement dans les équipements.

L’entretien

Les adoucisseurs neutres fonctionnent au CO2. La seule contrainte est de changer la bouteille de gaz qui l’alimente mais cette opération n’est à réaliser que quelques fois. Si vous optez pour un dispositif à champ électromagnétique, l’entretien est d’autant plus facilité. 

Les inconvénients à prendre en compte

Le problème de ces adoucisseurs est qu’ils ne suppriment pas le tartre présent depuis un moment dans les conduits et canalisations de la tuyauterie. D’autant plus si elle est vieille. 

C’est le même constat pour la prolifération des bactéries. Le conseil que l’on peut vous donner est de nettoyer avant d’installer l’adoucisseur d’eau. 

Comment choisir son adoucisseur sans sel ? 

Le prix d’un adoucisseur d’eau est un des critère à ne pas négliger. En moyenne, le montant de l’achat se situe entre 400 et 500 euros pour les électromagnétique et 2 000 euros pour ceux au CO2. Ce prix ne comprend pas la pose par un professionnel. 

Pensez aussi à vérifier la capacité. Elle est exprimée en litres et est différente en fonction de la taille de votre foyer, de la dureté et de la consommation d’eau. N’hésitez pa sà vous rapprocher d’un professionnel. 

Laisser un commentaire