La biodiversité et son écosystème : tout savoir

La Convention sur la Diversité Biologique, qui a eue lieu au Sommet de Rio en 1992, a permis de définir la biodiversité comme telle « La variabilité des organismes vivants de toute origine y compris, entre autres, les écosystèmes terrestres, marins et autres écosystèmes aquatiques et les complexes écologiques dont ils font partie; cela comprend la diversité au sein des espèces et entre espèces ainsi que celle des écosystèmes. ». Elle est exprimée sur 3 échelles : les écosystèmes, les espèces et la génétique.

La diversité des écosystèmes

L’écosystème est composé de différents critères :

  • un milieu de vie
  • des êtres vivants
  • des interactions entre les êtres vivants

Dans chaque écosystème vivent des animaux et des plantes. Les espèces animales et les espèces végétales vont chacune établir des relations entre elles. Un équilibre apparait et si une des espèces tend à disparaitre, toute cette organisation se voit chamboulée.

Les différents changements climatiques ou encore certaines actions faites par les Hommes dérèglent considérablement l’équilibre et sont une grande menace pour les espèces.

La diversité des espèces

Une espèce c’est un ensemble d’individus qui sont capables de se reproduire afin de faire perdurer dans le temps. Afin d’évaluer la biodiversité spécifique, les scientifiques calculent le nombre d’espèces vivant sur la planète. Elles sont classées dans différents groupes en fonction de leurs critères et caractéristiques.

Au sein d’un écosystème, la biodiversité spécifique est donc évaluée en fonction du nombre d’espèces par unité de surface.

La diversité génétique

On parle de diversité génétique quand on se penche sur la diversité des gènes de l’ensemble des organismes vivants. Les espèces sont classées selon des critères morphologiques ou encore des modes de reproduction. Ce sont des critères héréditaires, transmis de génération en génération.

L’expression des gènes peut varier. Un exemple tout simple : les Hommes n’ont pas la même taille, ni la même couleurs des yeux. Ce sont donc des caractères remarquables, propres à l’espèce définie.

Ce qu’il faut retenir

La biodiversité se trouve à différents niveaux :

  • La biodiversité des écosystèmes : il existe des systèmes complexes qui se situent entre les milieux de vie (eau, terre, air…) et l’ensemble des organismes vivants qui permettent de conserver l’équilibre des populations. En cas de perturbation, c’est tout le développement d’une espèce de la nature qui est touché et qui peut conduire à la menace d’extinction.
  • La biodiversité des espèces : une espèce doit sa survie à celle des autres. Elle interagit avec l’ensemble au sein d’un écosystème. Plus elles sont nombreuses, plus elles sont capables de faire face aux déséquilibres potentiels.
  • La biodiversité génétique : cette biodiversité est liée à l’expression des gènes présents dans les chromosomes. Cette génétique est à l’origine de la biodiversité des espèces. Les races permettes de diversifier les espèces. Il est important de savoir que plus le patrimoine génétique d’une espèce est fort en allèles, plus l’animal sera en capacité de s’adapter aux déséquilibres de l’écosystème.

C’est malheureux à avouer, mais la perte de biodiversité est en très grande partie liée à l’activité humaine. Nous détruisons peu à peu les écosystèmes par des actions comme la déforestation, les aménagements urbaines, la surpêche, la pollution due à l’industrie, les pratiques agricoles peu écologiques…

Laisser un commentaire