L’écologie au quotidien : comment changer de comportement ?

L’écologie au quotidien est beaucoup plus présente dans nos vies que ce que l’on peut penser. Sans avoir à cuisiner des repas bio tous les jours, les gestes écologiques et en faveur de l’environnement se retrouvent dans le bâtiment, la consommation d’eau et les autres modes de consommation, la nourriture, les modes de cultures, les transports… Et bien d’autres produits encore. Que ce soit en France ou dans le monde, il est important d’agir pour la planète mais aussi pour la santé de tous. 

Il est grand temps de se poser les bonnes questions !

Est-ce que vous vous sentez capable de réduire votre empreinte écologique pour utiliser et renouveler les ressources d’une seule et même planète ? C’est aussi cela l’écologie au quotidien. Sachez qu’actuellement, en France, nous gaspillons l’équivalent de trois planètes ! Pour cela, il faut comprendre l’écosystème naturel et arrêter de parasiter l’environnement. 

Réussir ces actions nécessitent bien des efforts. Mais ne vous découragez pas, nous allons vous prodiguer les meilleurs conseils pour réussir. Suivez nous vers une vision d’un monde solidaire !

L’éco habitat à intégrer dans les modes de vie

Les nouvelles maisons éco se veulent protectrice de l’environnement. Les architectes et les professionnels spécialistes dans les travaux écologiques, veillent à plusieurs facteurs pour construire une habitation, tout en préservant la planète.

Pour cela, ils étudient le terrain pour éviter d’avoir à couper des arbres. Ils utilisent des matériaux naturels au maximum. Au sein des bâtiments, tout est mis en place pour éviter les déperditions énergétiques. L’énergie solaire est au coeur de la consommation. Ce ne sont pas les seules techniques utilisées mais ce sont déjà des mesures phares. 

Préserver l’eau, cette denrée si précieuse

L’eau du robinet, tout comme l’eau de pluie est tellement précieuse. La plupart des structures écologiques récupèrent l’eau de pluie située dans les toitures. Elle n’est pas vraiment destinée à un usage alimentaire mais plus à des fins agricoles ou bien pour la douche.

L’économie de l’eau passe également par l’utilisation de toilettes sèches. Cette technique est assez révolutionnaire puisqu’elle permet de réduire la dépense d’eau potable de 75% ce qui n’est vraiment pas négligeable.

Eviter la sur consommation pour vivre dans de meilleures conditions

Lorsque l’on se trouve dans un environnement où l’on se sent bien, dans lequel l’humain prône, on réduit considérablement sa dépendance à la consommation compulsive et qui agit comme une compensation. Prend alors le relais une consommation éthique et surtout équitable autour d’un collectif.

La consommation de produits locaux et de proximité est privilégiée. Les échanges d’objets entre particuliers ou bien le recours à l’occasion permettent d’éviter les dépenses trop importantes et le gaspillage en tout genre. La limitation à la dépendance du marché international, qui se veut dévastateur, est bien présente dans ce cas. 

Une alimentation bio et locale pour une écologie au quotidien

Les petits producteurs sont de plus en plus nombreux à vouloir conquérir les consommateurs. Leurs produits sont généralement vendus en circuit court et donnent accès à une alimentation fraîche, de qualité et biologique.

C’est à dire qu’ils bannissent les pesticides, les engrais chimiques et de synthèse… Et cela en indépendance totale vis-à-vis des lobbies de l’agriculture et du commerce peu loyal. En adoptant un mode de consommation alimentaire bio, vous adoptez un geste écologique mais aussi un acte d’engagement vis à vis des petits producteurs.

Une réduction de l’utilisation des transports polluants

Les véhicules les moins polluants sont à l’honneur dans notre société. Les voitures électriques connaissent un succès phénoménal. De même pour les vélos et trottinettes électriques qui, à l’achat, donnent droit à une réduction émise par l’Etat. 

Le covoiturage connaît un franc succès depuis de nombreuses années. On ne prend plus sa voiture seul, mais bien à plusieurs pour réduire les frais certes mais également pour moins polluer la planète. Même chose pour les transports en commun, qui d’ailleurs sont de plus en plus tournés vers l’électrique. 

Laisser un commentaire